• Photo

    Faire respecter la règlementation nautique !

    Votes :   0   score : 1

    Ici, bien que les sports de glisse nautiques soient interdits (la zone est située en aval), les bateaux passent à grandes vitesse. Cela crée des vagues qui viennent accélérer l'érosion des berges et déranger la faune intéressante qui s'y trouve. Cependant comme toujours, il y a des règles et personne pour les faire respecter...
    Ceux qui sont responsables doivent aussi prendre conscience qu'ils abîment leur terrain de jeu : une zone devenue envasée n'est plus navigable...

  • Photo

    Installer distributeur de sachets ramasse-crottes

    Votes :   0   score : 2

    Ce chemin fait partie du circuit de promenade de nombreux toutous, et il y a des périodes où il est difficile de marcher sans mettre le pied dedans... Distribuons des Toutounets ?

  • Photo

    Mise en séparatif des EU et EP montée du Serre et rue de la Calade avec un financement Agence de l’eau

    Votes :   0   score : 4

    Cette idée a été déposée le 4/9 par un administré de Saint Georges. Elle a été supprimée par l’administrateur le 6/9 (voir ci-après le texte initial).

    L’association la reprend à son compte, car elle s’est rapprochée de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse pour connaître les subventions auxquelles les particuliers et/ou la Communauté de communes Rhône-Crussol pouvaient prétendre pour diminuer les factures des travaux d’assainissement.

    Elle nous a fait savoir que les extensions de réseaux ne sont pas subventionnées (à notre grand dam), mais que les mises en séparatif des réseaux eaux usées (EU) et eaux pluviales (EP) le sont à hauteur de 50 %. Ce qui doit l'être pour la montée du Serre et la rue de la Calade.

    Sur ce sujet la CCRC ne semble pas avoir déposé de dossier suite à l’appel à projets.

    D'où notre soutien, en tant qu'association, à cette idée qui va dans la résorption des dysfonctionnements récurrents de l'assainissement dans notre Commune.

    IDEE INITIALE

    Cette mise en réseaux séparatifs des Eaux Usées (EU) et Eaux Pluviales (EP) est inscrite au programme du service assainissement de la CCRC pour 2022.

    Les responsables de l’assainissement de la CCRC, comme du Délégataire de Service Public (DSP) ont toujours avancé, lors des refoulements des égouts sur le bas de Saint Georges, qu’une grande partie des eaux claires (comprendre pluviales) provenait de ces deux voies du haut de Saint Georges.

    L’agence de l’eau subventionne à hauteur de 50% les travaux relatifs à la mise en séparatif des EU et des EP.

    Dans le cadre des appels à projets « Plan de rebond Eau, Biodiversité, Climat » lancés par l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, il est peut-être encore temps de prendre une délibération en Conseil communautaire et de déposer un dossier auprès de l’agence de l’eau pour obtenir une subvention.

  • Photo

    Planter la haie vive champêtre à 3 niveaux dans la bande de 5 mètres en arrière des platanes de la RD 86 prescrite par le règlement de la zone Uip

    Votes :   0   score : 5

    L'aménagement de la ZA la Plaine sud a barré le corridor écologique de Soyons sud identifié au Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE).

    Le Conservatoire des Espaces Naturels Rhône Alpes (CENRA) a demandé pour y pallier :
    1°) la création de deux couloirs écologiques de 50 mètres de large. Un au sud au niveau du chemin Monplaisir et un au nord du Jardin des Trains Ardéchois.
    2°) la création d'une haie champêtre à 3 niveaux (arborée, arbustive et buissonnante) dans la bande de 5 mètres entre l'alignement des platanes de la RD 86 et les clôtures des lots.

    Et cela, afin de permettre à la faune en provenance de la zone Natura 2000-ENS (Espace Naturel Sensible) du serre d'Aurouze de rejoindre l'un ou l'autre de ces couloirs en direction de la ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunique et Floristique) de l'île de l'Ove.

    Cette demande est devenue une prescription obligatoire dans le règlement de la zone Uip du PLU de 2017 (photo 1).

    A ce jour, les plantations de la voirie interne de la ZA sont achevées depuis trois ans.
    Reste l'OBLIGATION de planter le long de la RD 86 la haie champêtre au profit de la biodiversité.
    Il en va de la crédibilité du bénéficiaire du permis d'aménager à respecter le règlement de la zone Uip, à protéger et préserver la biodiversité au-delà du discours.

  • Photo

    Assainissement - Mise en séparatif des EU et EP montée du Serre et rue de la Calade avec une part de financement agence de l'eau

    Votes :   0   score : 2

    Cette mise en collecteurs séparatifs Eaux Usées (EU) et Eaux Pluviales (EP) est inscrite au programme du service assainissement de la CCRC pour 2022.

    Les responsables de l'assainissement de la CCRC, comme ceux du Délégataire de Service Public (DSP), lors des débordements des égouts sur le bas de Saint Georges, ont toujours avancés qu'une grande partie des eaux claires (comprendre pluviales) provenaient de ces deux voies du haut de Saint Georges.

    L'agence de l'eau subventionne à hauteur de 50% les travaux relatifs à la mise en séparatif des EU et des EP.

    Dans le cadre des appels à projets (Rebond eau biodiversité climat 2020-2021) lancés par l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, il est peut-être encore temps de prendre une délibération de demande d'aide pour monter un dossier de subvention.

  • Photo

    PCAET - Pompage de l'eau potable du captage du Grand Garayt directement vers le réservoir du serre de Blod

    Votes :   0   score : 1

    Bien que la compétence eau potable soit portée par le syndicat d'eau potable Crussol - Pays de Vernoux, le PLUiH doit aborder le thème de l'eau potable.

    Le schéma directeur de l'eau potable de 2012 (élaboré par la Communauté de Communes les Deux Chênes) indique que le réservoir de Saint Georges (chemin de Sercourt) est dans une zone de glissement de terrain et que son abandon doit-être envisagé et son remplacement en un autre lieu.

    Actuellement, l'eau du captage du Grand Garayt est pompée vers le réservoir de Saint Georges, puis reprise pour être relevée vers celui du serre de Blod.

    La solution préconisée par le schéma directeur de 2012 est de pomper directement vers le réservoir du serre de Blod, via le tracé actuel. Cela nécessite le remplacement d'une partie de la conduite à tuyaux à emboitements lisses (16 bars) par une à tuyaux à emboitements bridés (25 bars). Les pertes de charges se feront sur 3,5 km avec une hauteur de relevage de 134 mètres.
    Cette solution a été estimée en 2012 à 1,6 M€ HT.

    Une solution alternative existe avec des pertes de charges bien moindres
    - donc moins consommatrice d'électricité et donc répondant aux exigences du PCAET -
    par un tracé de 1.5 km en reliant directement le captage du Grand Garayt au réservoir du serre de Blod via le chemin de Bougea avec deux fonçages (passages) sous la voie ferrée et la RD 86).
    Cette solution est estimée à 0,6 M€ HT.

    Il y a une économie d'investissement immédiate et substantielle pour les usagers et une économie pérenne d'électricité (PCAET) sur plusieurs décennies.

    Nota : la conduite fonte diamètre 150 sous la route de Saint Marcel pourra à terme remplacer la conduite PVC diamètre 125 qui alimente Châteaurouge (les conduites PVC sont réputées plus '' fuyardes '' que celles en fonte).

  • Photo

    Assainissement - L'équité entre les citoyens-administrés exige le respect des textes règlementaires en vigueur

    Votes :   0   score : 5

    En ce lieu, l'ex parcelle cadastrale ZA 172 a fait l'objet d'une division parcellaire pour créer deux (2) lots à bâtir avec des Assainissements Non Collectifs (ANC).

    Or, ces deux (2) lots à bâtir sont situés en Assainissement Collectif (AC) dans le Schéma Général d'Assainissement (SGA) suivant délibération du Conseil municipal de Saint Georges les Bains le 28 mars 2002 et l'arrêté du maire n° 486-2002, daté du 28 mai 2002, qui s'en est suivi.

    Ce SGA est toujours en vigueur, puisqu'il est partie intégrante du Plan Local de l'Urbanisme (PLU) de 2019, approuvé par le Conseil communautaire du 4 avril 2019 par la délibération n° 97-2019.

    Par ailleurs :
    1) le plan du géomètre annexé à la demande de division parcellaire indique un regard de branchement Eaux Usées (EU) en limite de propriété côté chemin des Pottières,
    2) ces deux (2) lots sont situés dans le Périmètre de Protection Rapprochée (PPR) du captage de Presles.

    La situation d'iniquité, dans le domaine de l'assainissement, à laquelle sont confrontés les citoyens-administrés de Saint Georges a été mise en évidence par le commissaire-enquêteur de la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) du captage de Presles avec une interrogation pertinente et par celui du PLU de 2019 avec une formule imagée.

  • Photo

    Mettre en conformité au règlement de la zone Uip du PLU de 2017 et au PC de 2019 le bassin de rétention-infiltration et la clôture de Natural Origins

    Votes :   0   score : 6

    Une partie du bassin de rétention-infiltration et la clôture de Natural Origins empiètent sur la " zone non aedificandi, plantée et hors clôture pour assurer la continuité écologique ".

    Ces deux (2) ouvrages ont été construits en infraction au règlement de la zone Uip du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de 2017 du 21/9/2017 et du permis de construire (PC) de Natural Origins du 31/1/2019.

    De mentionner que dès l'implantation de ces deux ouvrages en juillet 2019 (clôture) et juin 2020 (bassin) la Mairie a été interpellée sur ces atteintes portées à la " continuité écologique ". Aucune action de sa part ne s'en est suivie.

    La partie du bassin empiétant sur la continuité écologique doit être rebouchée et la clôture doit être reculée en limite nord de celle-ci.

    Il en va de la protection et de la préservation de la biodiversité, dont nos politiques n'ont de cesse de nous rappeler les enjeux.

  • Photo

    PCAET - Ne pas imposer une micro station d'épuration, consommatrice d'électricité, quand un ANC statique est possible

    Votes :   0   score : 6

    Le Délégataire de Service Public du Service Public de l'Assainissement Non Collectif (DSP-SPANC) impose des micro stations d'épuration en des lieux où la réalisation d'Assainissements Non Collectifs (ANC) avec fosses toutes eaux et champs d'épandage sont possibles. De par les surfaces disponibles et nécessaires sur les terrains pour créer des champs d'épandage et de par le fait que le zonage du Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) ne permet pas d'autres constructions ou autres dispositions inscrites aux PLU.

    A Saint Georges des exemples peuvent être cités. Il doit y en avoir d'autres sur le territoire de la Communauté de communes.

    Par ailleurs, malgré leur coût d'exploitation élevé en : électricité, vidanges et usure de pièces, le traitement des effluents s'avère médiocre (§ zone commerciale de la porte de Cholet à Saint Georges).

    Auparavant l'agence de l'eau subventionnait les micro stations d'épuration. Elle ne le fait plus. Le défi climatique est passé par là. Elle a su évoluer.

    Le PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial), il ne s'agit pas seulement d'en parler. Il faut que le Délégataire de Service Public (DSP), comme beaucoup de citoyens le font déjà, y participe par ses actions de tous les jours.
    Le diagnostic du PCAET est réalisé. dans le cas présent, il n'y a pas lieu d'attendre " la stratégie territoriale et le programme d'actions " pour commencer à agir.
    La délibération engageant la CCRC dans la démarche PCAET date déjà du 4/4/2019.

  • Photo

    Protection et préservation des milieux aquatiques

    Votes :   0   score : 8

    Ici, au droit du pont de Chausson et à proximité du lit majeur du Turzon a été installé le poste de refoulement des eaux usées en provenance des hauts de Saint Georges.

    Après les déversements d'eaux polluées dans le Turzon lors de la dernière semaine de juillet et le 7-8 août 2021, suite aux pannes successives des pompes de refoulement, pour y pallier la modernisation de ce poste de refoulement devient un impératif avec l'installation d'un dégrilleur et d'un groupe électrogène.

    Nota : les citoyens sont en droit de s'interroger sur les motifs, les raisons qui ont conduit les décideurs à installer ce poste à ce point bas à proximité du Turzon et les contrôleurs à valider une telle installation pouvant de par sa conception polluer le milieu aquatique.

Voir Plus Photo loading