• Photo

    Sécurité

    Votes :   0   score : 1

    Route étroite, très dangereuse pour passage écolier, poussette, vélo.

  • Photo

    Aménager la déchetterie

    Votes :   0   score : 1

    Un circuit à sens unique faciliterait la circulation entre ceux qui entrent et ceux qui sortent. D'autre part, il est difficile de porter des objets déjà bien lourds pour les déposer dans les bennes à gravats, ou à bois : il faut les porter au-dessus de sa tête ! :-S

  • Photo

    CHEMIN MAURICE

    Votes :   0   score : 1

    Pourquoi le "Chemin Maurice" est-il devenu "Chemin de Maurice" ?
    Son nom initial était Chemin Maurice. D'ailleurs les boîtes aux lettres des anciennes familles l'ont encore ainsi libellé.

  • Photo

    Sécurisation du débouché du chemin des combes

    Votes :   0   score : 5

    au vu de la forte déclivité du chemin et de la mauvaise visibilité des véhicules venant du village prévoir une priorité à droite en remplacement du stop

  • Photo

    Créer un nouvelle voie reliant la D232 à la zone commerciale

    Votes :   0   score : 5

    Permettre des déplacements doux sécurisés ( vélo , piétons) pour accéder à la zone commerciale pour favoriser les déplacements non motorisés en évitant la D86

  • Photo

    Zone 30km

    Votes :   0   score : 5

    sécuriser les piétons et vélo entre le débouché du raccourci de St Georges et la D86

  • Photo

    Prévoir un passage mobilités douces sous la voie ferrée financé, pour l'accès à la future Cité des mômes

    Votes :   1   score : 6 - Commentaire : 3

    La réalisation de la Cité des mômes passe inévitablement, à minima, pour la sécurité des écoliers et de leurs accompagnants par la construction dans le remblai de la voie ferrée d'un passage pour les mobilités douces.

    Le PLUiH devrait le prévoir au chapitre des voies d'intérêt communautaire.

  • Photo

    Préserver le foncier SNCF autour de la gare pour des projets de transports, plutôt que de le vouer aux logements.

    Votes :   0   score : 7

    La lecture du compte-rendu de séance du Conseil communautaire du 17/06/2021, page 124/311, porte à connaissance que la CCRC privilégie le foncier de la SNCF, autour de la gare, pour la construction de logements sociaux (visualiser sur la photo l'emplacement concerné).

    Les statistiques de DEBATOMAP montrent que les mobilités sont le souci majeur de ses administrés.
    Au 02/08/2021 ; pour les mobilités : 187 idées, 109 commentaires, 823 scores ; suivi de l'environnement respectivement : 101, 64, 639 ; relayant l'habitat à 41, 28, 155.

    Rattraper le retard en logements sociaux est louable, mais il ne faut pas obérer l'avenir des mobilités décarbonées qui passent par le train et les transports en commun routiers (gaz naturel, électrique, hydrogène). Défi du changement climatique et PCAET obligent !

    Ce n'est pas demain que les trains s'arrêteront dans la nouvelle gare de Saint Péray, mais il faut anticiper leur venue en liaison avec une plateforme multimodale.

    La volonté d'urbaniser le lieu dit les Chirouzes à Soyons ((qui porte atteinte à des terres agricoles fertiles et à la biodiversité du fait de leurs positions entre zone Natura 2000 - ENS (espace naturel sensible) et ZNIEFF)) et de lancer une zone industrielle à Charmes (des terrains auraient déjà été achetés) manque de cohérence puisque l'emplacement n'est pas inscrit dans une " enveloppe urbaine principale " au DOO du SCoT du Grand Rovaltain.

    Peut-être le sera-t-il au début des années 2040 lors de la révision générale du SCoT.
    L'acquisition des terrains n'est pas le problème, sous réserve qu'ils ne restent pas en déprise agricole. Le problème est de méconnaître le DOO du SCoT.

  • Photo

    Elaguer la végétation d'herbes hautes, inadaptée à gauche d'une intersection

    Votes :   0   score : 6

    Voir photo. Le massif d'herbes hautes à gauche du débouché de l'allée des Acacias sur la rue du Bac restreint la visibilité des conducteurs sur leur gauche.

    Pour la sécurité des usagers et plus particulièrement des CYCLISTES et les TROTTINETTES qui empruntent la rue du Bac d'ouest en Est, une végétation rase est à privilégier.

    La rue du Bac est une voirie d'intérêt communautaire.

  • Photo

    Ici, les piétons et les cyclistes qui longent le muret de retenue sont en danger permanent

    Votes :   0   score : 7

    Cette portion de la RD 232 (rue des Etains) est un lieu de dangers permanents pour les piétons et les cyclistes qui l'empruntent (photo).

    Les véhicules montant n'ont aucune visibilité sur ceux descendant du fait du virage. Malgré l'absence de visibilité des conducteurs tentent le dépassement.

    La mise en sécurité de ce lieu passe par la création d'un espace dédié piétons, cyclistes, poussettes, trottinettes, tout en conservant les deux voies sur la chaussée puisque les maires successifs ont urbanisé à outrance par clientélisme et continue d'urbaniser le haut de Saint Georges alors que la voirie RD 232 est sous dimensionnée.

    De rappeler que le 18 mars 2019, lors de la réunion avec la Sécurité routière, les responsables en charge de la voirie du Département, de la CCRC, de la Mairie ont passé un quart d'heure sur place pour trouver une solution.
    A ce jour toujours rien pour les administrés de St Georges, bien que dans le même temps les administrés de Guilherand-Granges bénéficiaient de 1,2 M€ de la part de la CCRC pour l'embellissement de l'avenue de la République qui n'était ni anxiogène, ni dangereuse pour les modes doux, du fait de larges accotements circulables (§ fond de plan au 894 avenue de la République).

Voir Plus Photo loading